carnets du vatican
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/05/2014

En Palestine, on profite du pape pour s'adresser au monde

Des visuels très forts et très politiques ont été déployés à Bethléem. Le pape ne pourra pas passer à côté.

banner_mid_6.jpg

Ici en Terre Sainte, le voyage du pape ne contente pas tout le monde. Avec un programme très dense étalé sur à peine 3 jours, avec l'objectif assumé de réaffirmer le dialogue œcuménique (la visite du pape et sa rencontre avec le patriarche Bartholomée célèbrent les 50 ans de la rencontre entre Paul VI et le patriarche de Constantinople Athénagoras), François n'aura pas le temps de se rendre à Nazareth en Galilée où vivent de nombreux chrétiens. Cela laisse ici beaucoup d'amertume et de tristesse pour ces populations qui se sentent déjà si isolées, nous confient de nombreux croyants.

Tout cela sans compter que les mesures de sécurité prises à Jérusalem seront drastiques (plusieurs rues sous couvre-feu, interdiction de sortir de chez soi...), et obligeront le pape qui aime tant le contact avec la population à découvrir une ville désertée de tous ses habitants.

Pas de liesse donc pour le « pape du peuple », si ce n'est à Bethléem où François célèbrera une messe devant 10 000 personnes au pied de la Basilique de la Nativité. Si le pape a rappelé ce mercredi que son voyage sera « strictement religieux », nul doute que les Palestiniens « lui donneront des intentions très claires de prières » explique Marie-Armelle Beaulieu, rédactrice du magazine Terre Sainte à l'agence I.Media.

Ainsi, d'immenses affiches très polémiques et politiques ont été déployées dans la ville aux endroits que visitera le pape François. Ces visuels, imaginés par le Musée palestinien, mêlent avec audace des photos contemporaines de la Palestine, et des peintures baroques représentant des scènes bibliques. En mêlant l'histoire et l'actualité, elles représentent la « souffrance » ressentie par ces peuples suite « à l'occupation et à l'oppression » explique un communiqué de presse du Musée.

Pour Jack Persian, directeur de celui-ci, ces images témoignent de la tension « entre les valeurs chrétiennes et le sort de beaucoup de chrétiens dans le monde, entre la sainteté de la Terre Sainte et la violence qu'elle endure aujourd'hui ».

Une autre initiative organisée par les Palestiniens locaux consiste à offrir une croix au pape, croix fabriquée grâce à des débris récoltés sur le mur de séparation. « Pour les Palestiniens explique encore Marie-Armelle Beaulieu, la visite d'un pape est toujours l'occasion de rappeler au monde leurs revendications, et leurs souhaits . »

La politique n'est jamais très éloignée de la religion et même de la prière en Terre Sainte. Nul doute que cela sera rappelé au pape François qui souhaite « prier pour la paix sur cette terre qui souffre tant ».

Bosco d'Otreppe à Jerusalem

banner_mid_9.jpg

banner_mid_10.jpg

 

Les commentaires sont fermés.