carnets du vatican
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/10/2013

Ciao Francesco, tu permettez que je Lui parle ?

3165998_5_cada_le-pape-francois-salue-une-petite-fille-sur-la_ea320ddfd5e772a76e053fae3c336b2f.jpgDu tu pontifical, au Voi fasciste, en passant par le Ciao des esclaves, petit tour dans les travées historiques de la langue italienne.

Clin d'oeil de Rome.

Qui sait, cela doit parfois l'amuser le pape de tutoyer ses confrères dans les allées bien ordonnées du Vatican. Car on le sait, digne enfant de l'Argentine, le pape François affectionne par-dessus tout tutoyer ses interlocuteurs et même, comme il l'a demandé à certains d'entre eux, de se faire tutoyer par eux. Pourtant, ne nous méprenons pas, la parole libre et spontanée de Francesco n'en est pas moins respectueuse et affectueuse. En Argentine, rappelle Marie-Lucile Kubacki, « le vous est même synonyme de distance, de mépris, voire d'infériorisation de l'autre. C'est, entre autres, la manière dont les employeurs s'adressent à leurs domestiques. Le tutoiement est en revanche synonyme de grande proximité et de respect. » Mieux même continue la journaliste de La Vie, « pour le Pape, dire « tu » a aussi un sens spirituel (...) La manière dont François dit « tu » prolonge celle dont Benoît XVI invitait les chrétiens à être "amis" avec Jésus. Mais plus encore qu'en tutoyant, c'est en se laissant tutoyer (...) que le Pape instaure une relation nouvelle et profondément évangélique. En se laissant tutoyer, le pape se place au milieu de la foule (...). Ce tu sous couvert de réciprocité n'est donc pas un tu qui met la main sur l'autre ni un tu qui méprise. C'est un tu d'amitié, spirituelle et incarnée, qui élève. Un tu qui ressemble un peu à un vous. »

Il permettrait que je Lui parle ?

Enfant de l'Argentine, mais fils d'Italiens, le pape n'a sans doute pas oublié qu'au-delà des murs du Vatican, la Péninsule avait une manière bien à elle de vouvoyer ses confrères. Car en Italie, pour vouvoyer on utilise la troisième personne du singulier : le fameux Lei. Le Lei qui a toute une histoire puisqu'il a déboulé en plein XVIè siècle en compagnie de la domination espagnole, pour prendre la place du Voi (dérivé de Vostra Signoria), et qu'il a failli se faire éjecter, le pauvre, par un violent coup de pied de Mussolini*. Avec le Lei, mesdames et messieurs, comme auparavant avec le Voi, nous nous adressons donc à Votre Seigneurie, et non directement à vous. S'ils ne sont pas chics les Italiens...

Pourtant, aujourd'hui, si la mode est au tu et à la franche accolade dans les rues de Rome, le Lei tient à son respect. D'ailleurs, même s'ils ne sont pas du même registre, on le retrouve souvent non loin du fameux Ciao qui permet d'inaugurer ou de clôturer une rencontre amicale et fraternelle. Un Ciao qui en a vu lui aussi du paysage. La linguistique raconte qu'il est arrivé de Venise où sciavo veut dire esclave. « Disant ce mot » explique Michel Feuillet1, « on se déclarait l'obligé de la personne saluée : Je suis votre serviteur ! » Décidément chic...

En attendant, il a beau dire ce qu'il veut, et nous avons beau nous distraire dans la linguistique, le pape n'est toujours l'esclave de personne au Vatican.

Bosco d'Otreppe

* Le Voi antique ayant été rétrogradé dans quelques patois de provinces, Mussolini, dans sa volonté de retrouver la Rome ancienne édicta un décret pour supprimer le Lei. C'était sans compter sur l'humour des Italiens qui à la suite de l'acteur Ettore Petrolini proposèrent alors de rebaptiser le philosophe Galilei en Galivoi. Le fascisme disparut après la guerre, et le Voi se rééclipsa prudemment.

1Michel Feuillet, Les 100 mots de l'Italie, Paris, 2013, puf, coll. Que sais-je ?, p. 15.

 

Les carnets audios : épisode 4

Où l'on parle de paroles... et des difficultés du pape à trouver le bon ton?

09/10/2013

Les carnets audios : tome 3

555108-le-pape-francois-le-4-octobre-25013-a-son-arrivee-a-assise.jpg?modified_at=1380878493&width=825

L'émission a été enregistrée le 2 octobre, soit avant la réunion du conseil des cardinaux avec le Pape, mais elle reste évidemment très utile à écouter ; )