carnets du vatican
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

19/07/2013

Être missionnaire, qu'est-ce que cela veut dire pour un jeune catholique ?

9319470592_77e7dfc54c_c.jpgLes jeunes belges sont au Brésil. Carnet de route numéro 7 : Jeudi 18 juillet

Le Pape va-t-il devoir modifier son programme pour des raisons de sécurité ? Le Brésil, et particulièrement Rio vont-ils s'enflammer de nouveau pour exprimer les revendications de la jeunesse, de la classe moyenne et des plus démunis du pays ? C'est certain que la question fait trembler les autorités et les organisateurs des JMJ, qui ne prendront aucun risque concernant la sécurité du pape et des pèlerins. Mais, de source diplomatique cependant, la situation est pour l'instant très sereine.

Pour autant, cette question qui touche à la dure réalité sociale du pays rejoint l'impression de nombreux jeunes après leur passage dans les paroisses. Le Brésil nous accueille, mais que pouvons-nous lui apporter ? « Nous étions considérés comme des missionnaires » explique Tania. « Et pourtant ce sont nos hôtes qui nous ont évangélisés. Leur accueil, leur gentillesse nous ont bouleversés et nous avons l'impression d'avoir reçu plus que nous avons offert. Quelle est notre mission ? Que pouvons-nous faire pour leur rendre ce qu'ils nous ont apporté ? »

« Nous avons vécu un témoignage magnifique », nous raconte alors Soeur Claire qui accompagne le groupe depuis la Fraternité de Tibériade. « Nous avons eu l'occasion de visiter une prison avec des détenus pour la plupart très jeunes, de notre âge, et parmi lesquels se trouvaient quatre femmes qui nous ont reçus dans leur cellule. Nous étions très touchés, très impressionnés. Et comme nous voulions absolument les aider, mais que nous ne savions pas quoi faire, nous avons prié un « Notre Père », et un « Je vous salue marie » ensemble en leur donnant la main. Nous étions tous très émus et Miguel, l'aumônier de la prison, bouleversé. Cette rencontre que vous faites, a-t-il insisté est aussi importante que celle que vous ferez avec le pape à Rio dans une semaine. Le pape qui lui aussi a lavé les pieds de détenus le jeudi saint, serait très heureux de vous voir ici avec nous. Les prisonniers avaient confectionné des bracelets aux couleurs des JMJ qu'ils ont accrochés à nos bras. C'était magnifique et c'est pleinement le sens des JMJ et de la mission : aller vers l'autre, le reconnaitre en tant que personne au-delà des préjugés que nous portons sur lui, et avec le Christ au milieu de nous. »

Le pape s'élancera vers Rio dans quelques jours et des millions de pèlerins s'impatientent de le rencontrer. C'est légitime. Mais pour beaucoup semble-t-il, les JMJ ont déjà délivré leur saveur la plus forte. Et nul doute que le pape n'en attendait pas moins de ses jeunes compagnons catholiques.

« Ce pape d'ailleurs » conclut Soeur Claire « est énormément attendu et apprécié ici en Amérique latine. En Europe nous apprécions ses enseignements, ses homélies, sa façon d'être. Mais avant de me rendre au Brésil, je ne réalisais pas à quel point son engagement pour les plus pauvres constitue un grand espoir très concret, et offre des perspectives à de nombreux Brésiliens. »

 

Les commentaires sont fermés.