carnets du vatican
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

24/05/2013

Rome s'affronte

roma_lazio_totty_getty.jpgChronique. Ici à Rome (qui n'en a pas le monopole apparemment), le soleil ne comprend décidément rien a rien tant il hésite et divague.

Pourtant, le week-end s'annonce chaud et tendu dans la capitale italienne. Rome doit en effet se choisir son sindaco (son bourgmestre), en même temps que son club de football. Et les débats ne s'annoncent pas des plus simples.

Après un vendredi marqué par une nouvelle grève des transports publics et par le chahut exubérant des places accueillant les derniers meetings électoraux, nous en découvrirons un peu plus lundi de l'avenir de Gianni Alemanno, l'actuel maire de la ville, qui sort d'un quinquennat plus que mitigé selon les observateurs, mais d'une campagne d'une efficacité redoutable. Rappelons qu'il est de droite, du parti de Berlusconi, et que nous les aimions ou non, les militants du PDL restent des as de la campagne. Situé dans les sondages autour des 30%, il se retrouve juste derrière Ignazio Marino du parti démocrate, et devant les deux outsiders Marcello De Vito (un ami de l'ex-comique et actuel leader politique Beppe Grillo), et de la surprise de l'année, Alfio Marchini, qui souhaite rassembler tous les modérés et les déçus de la gauche.

Scandales judiciaires, chômage, criminalité, état catastrophique des services publics, aménagements urbains ratés... ont pollué le quinquennat sortant, et les Romains, désabusés en sans grandes perspectives en pleine crise attendent de retrouver un avenir. Roma kaputt titrait entre temps l'hebdo de gauche L'Espresso. Les élections se dérouleront dimanche et lundi. Nous reviendrons mardi sur les principaux défis qui attendent le prochain sindaco.

Mais dimanche, s'annonce aussi ce qui reste comme un des plus grands derbys footballistiques de la péninsule et, soyons audacieux, d'Europe. La Roma affronte dans le stade qu'elles se partagent, son ennemie de toujours, la célèbre Lazio. II en va de leur honneur et du prestige bien sûr, mais les deux squadra historiques de la capitale joueront une qualification pour la coupe d'Europe de l'année prochaine en tentant de s'emparer de la coupe d'Italie.

Leurs dernières confrontations s'étant soldées par de violents débats entre supporteurs, la police sera à nouveau sur les dents. 

Pour s'amuser de quelques cliches d'ailleurs, sachez que les romanisti, les supporteurs de la Roma, sont plutôt du centre-ville et plutôt de gauche, alors que leurs ennemis de la Lazio proviennent des banlieues plus aisées et plus droitières. Mais tout s’emmêle finalement autour des pelouses, dont l'ardeur ressemble a celle des meetings électoraux, et où les conversations mixent dans une même passion les débats tactiques et idéologiques.

Car ce n'est pas une légende, les Romains raffolent de parler foot et politique autour du café matinal : en Italie le calcio est une religion, et les politiciens ses meilleurs enfants de chœur. 

Bosco d'Otreppe

P.S. Avec 22 listes de candidats, le bulletin de vote des Romains ce week-end entrera dans le Guinness des records, mesurant... 1 mètre et 16,5 centimètres.

totti,papa francesco,calcio,vatican,footP.P.S. Le pape François, fan de foot, a reçu en audience mercredi Francesco Totti, le joueur emblématique de la Roma, et l'attaquant de la Lazio Louis Saha qui lui ont remis des maillots marqués de son nom. Une ultime tentative pour pacifier le derby ?

 

Les commentaires sont fermés.