carnets du vatican
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/03/2013

Une semaine de chuchotements

tarcisio_bertone1.jpgArticle écrit pour la Dernière Heure de ce lundi 4 mars

La semaine qui s'annonce au Vatican sera celle des chuchotements et des confidences discrètes. Avant de commencer le conclave en tant que tel (période durant laquelle les cardinaux électeurs élisent leur Pape et sont enfermés sans le moindre contact avec le monde extérieur), débute dès ce lundi la période des Congrégations générales que sont les assemblées des cardinaux.

 En fait, si certains cardinaux résident à Rome à plein temps, beaucoup d'entre eux habitent à l'étranger. Ils arrivent donc tous au Vatican et doivent discuter avec leurs confrères pour prendre le pouls de ce qui se vit au Saint-Siège, mais aussi sur les autres continents. Rappelons que l'Église compte plus d'un milliard de fidèles à travers le monde, et que pour maintenir son unité il lui est capital de prendre en compte la diversité des réalités.

 Cette semaine de préparation au conclave est aussi importante que difficile pour préparer le choix du nouveau Pape. Les cardinaux ne se connaissent pas tous, et des dossiers très sensibles tout comme des intérêts très différents entrent en jeux. Ils devront évoquer la réorganisation de la Curie, le problème des vocations, la représentation au Saint-Siège des continents émergents... Cette année les choses seront d'autant plus compliquées que pour de nombreux spécialistes, Benoit XVI n'a pas assez réuni les cardinaux pour qu'ils puissent évoquer régulièrement l'évolution de l'Église.

Une des premières décisions que prendront ces prélats sera la date du début du conclave. Normalement il a lieu entre 15 et 20 jours après le départ du précédent Pape, mais il pourrait être avancé cette année. En attendant, les affaires courantes sont gérées par le Cardinal Bertone, épaulé par trois cardinaux qui sont tirés au sort tous les trois jours.

Ce qui se passe entre les murs du Vatican reste très secret. L'Église veut éviter autant que possible les pressions extérieures. Quand on pense aux enjeux mondiaux qui se présentent à elles, on réalise le travail qui l'attend et les compromis difficiles qu'elle devra trouver avant de se choisir un nouveau Souverain.

BdO

 

06:34 Publié dans Coulisses, Religion | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

Les commentaires sont fermés.